Bibliothécaire – Fiche métier

Bibliothécaire - Fiche métier de l'encyclopédie gratuite des métiers.

Le guide des métiers
Encyclopédie libre des métiers
Buzz métier

Accès aux métiers par thèmes :
Recherche métier :

Encyclopédie des métiers   Ajouter un métier   Ajouter une vidéo métier
Bibliothécaire

Bibliothécaire

« Le Bibliothécaire » de Giuseppe Arcimboldo

 

« Le Bibliothécaire » de Giuseppe Arcimboldo

Un bibliothécaire désigne d’une manière générale une personne à qui sont confiées des tâches de gestion des collections et d’aide aux usagers dans une bibliothèque, mais aussi des fonctions d’administration générale (gestion du personnel, informatique, finances).

Le mot est plus particulièrement employé, dans de nombreux pays, pour désigner des personnes assurant des fonctions d’encadrement au sein des bibliothèques, même si l’on emploie aussi, dans certains pays, le terme de conservateur pour désigner tout ou partie d’entre eux.

Il existe encore des bibliothécaires bénévoles (en particulier pour des bibliothèques rurales ou de quartier) ; c’est parfois un héritage des bibliothèques populaires créées à partir du XIXe siècle. Toutefois, les bibliothécaires sont souvent des professionnels expressément formés pour ce métier. D’ailleurs, dans la plupart des pays occidentaux, il faut acquérir un diplôme universitaire de deuxième cycle (maîtrise) en bibliothéconomie et sciences de l’information afin d’accéder à la profession.

C’est pourquoi, dans la plupart des pays, on retrouve très peu, dans les bibliothèques, de personnes ayant le titre de bibliothécaire, et parfois même aucun. Les bibliothécaires y occupent souvent des fonctions de gestion au niveau des ressources humaines, financières et documentaires, et assurent la bonne marche en général de la bibliothèque, afin de répondre le plus adéquatement possible aux besoins d’information des usagers. On les retrouve également responsables du service de référence dans plusieurs institutions.

Le personnel qui n’a pas le titre de bibliothécaire est désigné par divers noms comme « commis de bibliothèque », « assistant de bibliothèque », « bibliothécaire adjoint », « bibliothécaire associé », « magasinier », « adjoint du patrimoine » ou d’autres encore.

 

Du gardien des livres au professionnel de l’information

Depuis une trentaine d’années, la profession de bibliothécaire a connu une révolution majeure à la mesure du développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication. On pourrait même dire que la bibliothéconomie est un des domaines de l’activité humaine qui a subi le plus de changements importants ces dernières années si l’on songe qu’on est passé du fichier cartonné aux bases de données en hypertexte en quelques décennies. Qui aurait pu prédire que la communauté universitaire aurait accès à une bibliothèque virtuelle dans le réseau Internet au cours des années 2000, alors qu’il y a peu de temps chaque département réclamait sa bibliothèque spécialisée ?

Aujourd’hui, un chercheur, peu importe l’endroit où il se trouve dans le monde, peut accéder à l’information spécialisée et scientifique en un clin d’œil. Il lui suffit d’avoir en sa possession un ordinateur et son mot de passe et de connaître un tant soit peu la méthodologie de recherche de l’information. De plus, cette information est à la fois textuelle, audiovisuelle et numérique. Toutefois, l’information scientifique la plus pertinente lui est fournie par l’intermédiaire des bibliothèques universitaires et de recherches, qui prennent pour ce faire des abonnements.

Cette évolution a demandé aux membres de la profession une importante capacité d’adaptation, puisque les transformations sur les plans organisationnel, informationnel et technologique se sont bousculées à un rythme soutenu jusqu’à ce jour. On peut imaginer que, d’ici quelques années, un grand nombre de bases de données auront été regroupées et seront interrogeables au moyen de la voix humaine. Le bibliothécaire sera toujours quelque part devant ou derrière l’ordinateur, puisqu’il contribue et continuera toujours de contribuer à l’organisation de l’information de ces bases de données spécialisées. Néanmoins, la machine, comme l’être humain, doit procéder à des opérations booléennes pour découvrir une information significative et relativement complète sur un sujet précis. Se contenter d’une recherche partielle qui fournira une information incomplète comporte des risques et des coûts. Ce n’est certainement pas là une démarche scientifique et n’est pas satisfaisant pour les chercheurs.

Dans ces conditions, certains pensent qu’il faut changer le titre de la profession — dont l’étymologie première provient du grec biblion (livre) et de thêkê (lieu de dépôt), soit gardien du dépôt des livres — pour «professionnel des sciences de l’information» ou quelque chose de semblable, afin de tenir compte des évolutions récentes du métier. C’est ainsi, par exemple, que l’Association des documentalistes et bibliothécaires spécialisés (ADBS) est devenue l’Association des professionnels de l’information, sans pour autant changer de sigle, ou que l’École nationale supérieure des bibliothèques est devenue en 1991 l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques. Savoir si le risque que cela peut entraîner de privilégier la technique aux dépens de la réflexion dans les métiers de bibliothécaire est une chance ou un danger fait l’objet de débats.

 

Le personnel des bibliothèques en France

Le personnel des bibliothèques est en grande partie constitué de fonctionnaires et d’agents contractuels de droit public.

Le personnel de la Bibliothèque nationale de France, de la Bibliothèque publique d’information, des bibliothèques d’enseignement supérieur, et des autres bibliothèques des administrations d’État relève généralement de la fonction publique d’État (FPE).

Celui des bibliothèques municipales ou intercommunales et des bibliothèques départementales de prêt relève de la fonction publique territoriale (FPT).

Toutefois, en conséquence d’un processus de nationalisation lancé dans les années 1930, qui concernait les bibliothèques provinciales nées des confiscations révolutionnaires, des conservateurs des bibliothèques relevant de la fonction publique d’État et rémunérés par lui exercent dans les bibliothèques municipales classées (réaffirmé par l’article 1er de la loi numéro 90-1067 du 28 novembre 1990).

Les corps (FPE) ou cadres d’emplois (FPT) sont les suivants :

Catégories Corps (fonction publique d’État) Cadres d’emploi (fonction publique territoriale)
A

(encadrement, conception, expertise)
Conservateurs généraux des bibliothèques
pas de cadre d’emploi correspondant
Conservateurs des bibliothèques
Conservateurs des bibliothèques
Bibliothécaires
Bibliothécaires
B

(tâches techniques)
Bibliothécaires adjoints spécialisés
Assistants qualifiés de conservation
Assistants de bibliothèques
Assistants de conservation
C

(tâches d’exécution)
Magasiniers des bibliothèques
Adjoints du patrimoine

Des conservateurs de bibliothèque occupent d’autres postes, comme ceux de conseiller Livre et Lecture dans les Directions régionales des affaires culturelles.

Du personnel administratif et technique travaille également dans les bibliothèques. Les postes les moins qualifiés sont souvent occupés par des agents provenant d’autres filières.

Les centres de documentation et d’information de l’enseignement secondaire sont tenus par des professeurs documentalistes. Les BCD (bibliothèque centre documentaire) de l’enseignement primaire ne disposent pas de personnel statutaire (selon les cas un emploi-jeune, un assistant d’éducation, un enseignant, des bénévoles ou un employé municipal peut en assumer la gestion).

Les plus petites bibliothèques publiques, ainsi que la majorité des bibliothèques du tiers réseau sont tenues par des bénévoles.

Le personnel des bibliothèques françaises est majoritairement féminin.

 

Quelques bibliothécaires célèbres

 

Personnages célèbres en tant que bibliothécaires

  • Antoine-Alexandre Barbier (1765-1825)
  • l’abbé Bignon
  • Callimaque de Cyrène
  • Charles Ammi Cutter
  • Démétrios de Phalère
  • Julien Cain
  • Jacques-Joseph Champollion, dit Champollion-Figeac
  • Léopold Delisle
  • Melvil Dewey
  • les frères Jacques Dupuy et Pierre Dupuy
  • Lucien Herr
  • Michel Melot
  • Eugène Morel
  • Gabriel Naudé
  • Anthony Panizzi
  • Gabriel Peignot
  • Shiyali Ramamrita Ranganathan
  • L’abbé Rive
  • Claude Sallier
  • Joseph Van Praet
  • Zénodote

Autres bibliothécaires connus

  • Hubert-Pascal Ameilhon
  • Auguste Castan
  • Paul Boudet
  • Thomas Frognall Dibdin
  • Aubin-Louis Millin de Grandmaison
  • Charles Weiss

 

Personnages célèbres ayant été bibliothécaires

  • Adrien Baillet, bibliothécaire de Lamoignon
  • Georges Bataille, bibliothécaire à Orléans
  • Roland Barthes, bibliothécaire à l’Institut français de Bucarest
  • Jorge Luis Borgès, directeur de la Bibliothèque nationale d’Argentine
  • Giacomo Casanova, bibliothécaire du comte Joseph Karl von Waldstein
  • Isaac Casaubon, bibliothécaire du roi Henri IV
  • Jacques-Joseph Champollion, bibliothécaire au château de Fontainebleau
  • Casimir Delavigne, bibliothécaire du Palais-Royal du duc d’Orléans
  • Anatole France, bibliothécaire au Sénat
  • Théophile Gautier, bibliothécaire de la princesse Mathilde
  • Johann Wolfgang von Goethe, bibliothécaire de la bibliothèque Anna-Amalia de Weimar
  • Jacob Grimm, bibliothécaire de Jérôme Bonaparte, roi de Westphalie
  • José María de Heredia, administrateur de la bibliothèque de l’Arsenal
  • David Hume, bibliothécaire du corps des avocats d’Édimbourg
  • Leconte de Lisle, bibliothécaire du Sénat
  • Leibniz, bibliothécaire du duc de Hanovre
  • Mao Zedong
  • Charles Nodier, bibliothécaire à la bibliothèque de l’Arsenal
  • Fulvio Orsini, bibliothécaire des cardinaux Alexandre Farnèse et Ranuccio Farnèse
  • Georges de Porto-Riche, bibliothécaire de la bibliothèque Mazarine
  • Elizabeth Taylor (romancière)
  • Johann Joachim Winckelmann, bibliothécaire de la Bibliothèque apostolique vaticane

Encyclopédie Wikipédia Cette définition provient de l’encyclopédie libre Wikipédia publiée sous licence GNU FDL. Elle est reprise sur eturama.com à but informatif. Vous pouvez soumettre une modification ou un complément à cette définition sur la page correspondante de Wikipédia. La liste complète des auteurs de cet article est disponible sur cette page. Eturama.com partage les objectifs globaux de Wikipédia.

Laisser un commentaire